Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Addiction au jeu ou jeu pathologique

Qu'est-ce que le jeu pathologique, appelé également jeu compulsif ?

Définitions :

  • Le jeu pathologique est une impulsion incontrôlable à miser de l’argent. Il est assimilable à une dépendance ou à une addiction.
  • Un état de dépendance se manifeste par le besoin impérieux de pratiquer une activité ou de consommer une substance, ainsi que la nécessité d’en augmenter la fréquence ou la dose afin de maintenir l’effet et d’éviter l’état de manque.
  • Un joueur pathologique ou « ludopathe » met le jeu au centre de sa vie. Le jeu est devenu pour lui une véritable « drogue ».

600.000 à 1,5 million de français seraient « accros » au jeu.

Le professeur de psychologie KUSYSZYN distingue plusieurs grandes catégories de joueurs :

  • Les joueurs sociaux : ce sont des personnes qui jouent occasionnellement ou régulièrement, mais pour qui le jeu reste un loisir, il tient une place limitée.
  • Les joueurs professionnels : pour eux le jeu occupe une place prépondérante. Ils en tirent des revenus pouvant être importants, le jeu est comme un sport professionnel.
  • Les joueurs pathologiques, « addicts » : le jeu est devenu le centre de leur existence. Ils mêlent dépendance et démesure.

L’origine des troubles est variable :

Le ludopathe est souvent une personne impulsive, anxieuse, voire dépressive. Des habitudes familiales à jouer et à miser pour de l’argent l’ont parfois influencé dès son enfance.
Les jeux les plus prisés sont les paris sur les courses de chevaux, les paris sur les matches de football et le casino.

Les conséquences du jeu pathologique sont graves :

  • Des problèmes financiers avec des dettes parfois énormes et un interdit bancaire.
  • Des problèmes familiaux et conjugaux conduisant au divorce et à l’éclatement des familles.
  • Des problèmes sociaux : perte d’emploi, chômage, activités illégales entraînant des difficultés avec la justice.
  • Des problèmes de santé : troubles de l’humeur, dépression, tentatives de suicide, association avec d’autres dépendances : alcool et drogues en particulier.

Le traitement des joueurs pathologiques :

  • Il existe des groupes d’entraide, sur le modèle des groupes d’anciens buveurs, qui permettent aux personnes d’être soutenues.
  • Un suivi psychologique est nécessaire et doit permettre une prise en charge sérieuse et suffisamment longue. En effet, comme toute addiction, le risque de rechute est important.
  • Des mesures judiciaires et administratives peuvent être mises en place pour aider le joueur à contrôler son endettement.
  • Les accès aux salles de jeux peuvent également être refusés à certains joueurs, soit par des restrictions légales, soit par des restrictions à l’initiative du joueur lui-même qui en aura formulé la demande. Il peut demander son inscription dans le fichier des interdits de jeux. Par ce moyen, l’accès aux casinos lui sera fermé pendant cinq ans. Pour cela, il doit s’inscrire au ministère de l’Intérieur, service des libertés publiques et de la réglementation.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.