Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Arrêt maladie pour harcèlement

Puis-je bénéficier d’un arrêt maladie pour cause d’un harcèlement moral ?

Si la situation devient vraiment invivable :

Voir avec votre médecin traitant

si votre état de santé nécessite un arrêt maladie le temps de récupérer.

Si la reprise du travail paraît difficilement envisageable dans les mêmes conditions :

Prendre contact vous-même directement avec votre médecin de travail avant la reprise.

Cette visite vous permettra de discuter avec lui des différentes possibilités à envisager pour sortir de cette situation :
Votre médecin du travail peut, en particulier, avec votre accord, vous proposer d’exposer vos difficultés au responsable de l’entreprise ou au responsable des Ressources Humaines. Ils peuvent rechercher une solution en interne qui vous permettra de reprendre le travail à votre ancien poste.
Votre médecin du travail peut également proposer une mutation ou un reclassement sur un autre poste ou dans un autre service qui vous permettra de rester dans votre entreprise.
En dernier recours, si aucune autre solution n’est envisageable et si votre état de santé le nécessite, le médecin de travail pourra discuter avec vous d’une éventuelle inaptitude. Celle-ci vous permettra de quitter votre entreprise et de rechercher ensuite plus sereinement un autre emploi.

L’inaptitude

est souvent la dernière solution possible après avoir envisagé toutes les autres.
Elle ne remplace pas les autres possibilités : démission, licenciement négocié ou procédure devant les tribunaux. Cependant, elle peut être envisagée lorsque vous ne voulez pas porter plainte et qu’aucune autre solution n’a pu être trouvée pour que vous puissiez reprendre le travail dans de meilleures conditions. C’est aussi parce que votre souffrance morale est telle que vous êtes incapable de retourner dans votre entreprise.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.