Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Attitudes qui stimulent la critique

Quelles sont les attitudes qui nous prédisposent à critiquer ?

Critiquer, c’est « s’appesantir sur les fautes que l’on croit voir chez les autres sans penser à les aider… »

L’Oisiveté :

trop souvent, l’inoccupation nous entraîne à « espionner », à surveiller ce qui se passe ailleurs… Tournons-nous vers autrui, pour soutenir, non pour juger, et occupons notre esprit et notre corps à des œuvres qui nous édifient et comblent nos aspirations…

Le Perfectionnisme :

on ne supporte pas facilement chez l’autre un défaut qui met le doigt sur nos propres imperfections, ou nos propres combats : Otons d’abord la poutre de notre œil, avant de chercher la paille dans celui de notre voisin!

Le « Mal-être » :

la critique systématique est souvent l’expression d’un mal-être que l’on ne veut pas assumer : regarder ce qui ne va pas chez moi est trop difficile, alors je critique les autres, c’est tellement plus facile et… gratifiant. La critique semble ainsi rétablir l’estime de soi, mais reste en fait stérile.

La Jalousie, la Convoitise :

une personne jalouse accepte tout ce qu’elle entend de mal sur les personnes qu’elle perçoit comme rivales (meilleures, plus « gâtées par la vie »…) et ne manque pas de répandre à son tour ce qu’elle reçoit comme vérité indiscutable. Elle est même prête à en rajouter pour justifier sa jalousie. La critique sera alors son premier recours pour exprimer sa frustration, son arme pour « rétablir l’équilibre » entre elle et l’autre.

L’Orgueil :

l’orgueil, en effet, est le sentiment exagéré de sa propre excellence. Il s’accompagne d’un certain mépris à l’égard des autres, surtout des personnes qui ne correspondent pas à nos critères.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.