Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Bien vivre sa vie

Votre vie : la gaspiller, la dépenser ou l’investir ?

Presque chaque jour, je reçois des mails publicitaires me poussant à m’intéresser à des opportunités financières pour investir. Même si de sages investissements financiers sont une bonne chose, j’ai remarqué qu’il y a beaucoup de gens qui savent bien planifier leurs finances mais qui n’ont jamais planifié leur vie. Ils ne se sont jamais posé la question : « Comment puis-je bien investir ma vie et la rendre utile ? »
Quand arrivera la fin de votre vie, de quelle façon allez-vous déterminer que votre vie a valu la peine ? Quels critères d’évaluation allez-vous utiliser ?

Posez-vous la question : « Comment investir ma vie maintenant ? »
Quel type de « profit » espérez-vous recevoir en investissant bien votre vie ? De façon réaliste, vous n’avez que trois options pour considérer ce que vous allez faire avec le reste de votre vie :

Vous pouvez gaspiller votre vie.

Il y a une infinité de façons de gaspiller sa vie. Nous pouvons le constater en regardant notre entourage. Beaucoup de personnes ne font absolument rien de leur vie. Elles existent simplement, elles utilisent de l’air et de l’espace. Elles ne contribuent à rien. Leur temps est employé inutilement dans des activités sans importance ou par aucune activité du tout.

Vous pouvez dépenser votre vie.

Il y a beaucoup de façons de dépenser sa vie. Vous pouvez consacrer votre vie à votre profession, à des loisirs, à réaliser une expérience ou à voyager. Dépenser sa vie, c’est faire tout ce qu’on aime avec passion en y consacrant tout son temps, son énergie et ses ressources. La plupart des gens vivent en moyenne 29 962 jours. La question est : « Comment utilisons-nous ces jours ? »

Vous pouvez investir votre vie.

La meilleure façon d’utiliser sa vie est de l’investir dans des choses qui durent. Cela implique d’avoir une « vision à long terme » et de la conserver. Il est intéressant de voir comment les choses changent lorsque nous avons cette perspective.
Cela nous conduit à des engagements sur le long terme qui nous donnent :

  • Une fonction : elle nous permet d’utiliser nos talents et compétences.
  • Une responsabilité dans nos engagements.
  • Un désir de nous former pour continuer à développer nos compétences et être plus efficace.
  • Une motivation qui nous pousse à continuer et donne un sens à notre vie.
  • Et quand arrivera la fin, la récompense d’avoir bien utilisé notre temps et nos compétences « pour une bonne cause », et d’avoir bien investi notre vie. Notre vie aura été utile.
Adapté d’un article de Rick Warren publié dans la Manne du lundi (un service pour la communauté d’affaires) du 21 novembre 2011.

2Vos témoignages

Partagez votre
expérience ici !

Je me reconnais bien dans le point 3. J’ai tendance à manquer de temps pour faire tout ce qui a du sens pour moi. C’est sans doute pour cela que je déteste les jeux de société.
J’ai fini par admettre que la détente et le plaisir d’être avec d’autres pour jouer sont importants aussi. Mais je bous intérieurement quand ma belle-mère propose à mes enfants de jouer aux cartes en disant : « Ça fera toujours passer une heure ! »

    Il est vrai que jouer aux cartes peut paraître un passe-temps inutile et superflu. Pourtant, cela m’a permis d’apprendre à perdre sans en « faire un fromage » ; à ne pas prendre certaines choses trop au sérieux. Avec certains jeux, on peut même aider son prochain à gagner: cela apprend aussi l’humilité en acceptant d’être aidé…
    Mais il est vrai que certains jeux sont addictifs ou nocifs.
    L’important est de savoir tirer les bonnes choses… comme le dit l’article : Bien vivre sa vie de façon équilibrée et avec discernement pour ne pas la gaspiller.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.