Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Cumul d’emplois

Stress 3 - On occupe deux emplois ou on exerce deux professions parallèlement

Exemple de personnes concernées :

Des personnes ont un double emploi occasionnant un nombre d’heures de travail largement supérieur à la durée d’un travail habituel à temps complet. Ce double emploi est souvent pris par nécessité et parce que les horaires de l’emploi principal le permettent.

Les conséquences de ce double emploi :

stress et extrême fatigue pouvant aller jusqu’à l’épuisement, en particulier lorsque la durée totale du travail ne laisse plus aucune place aux loisirs et pas suffisamment de place au repos. De même lorsque les deux emplois sont dans des domaines d’activité très différents, le fait d’être obligé de s’adapter sans cesse à l’un et à l’autre augmente la fatigue et le stress.
De plus, si la personne n’est pas célibataire, sa vie familiale risque d’être compromise à plus ou moins brève échéance.

Remèdes:

Si le second emploi est occupé dans le but « de se faire plaisir » ou pour soi-disant « s’épanouir », le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?
N’y a-t-il pas d’autres moyens moins fatigants ?
Si le second emploi est indispensable pour la survie du ménage ou pour éponger ses dettes, quelques jalons sont à étudier :

  • Méthode du DESCpour trouver toutes les solutions possibles.
  • Etudier les moyens de mieux s’organiser (voir nos articles sur la gestion du temps, en particulier gagner du temps).
  • Partager plus équitablement les tâches familiales pour permettre au conjoint de travailler également, même à temps partiel.
  • Avoir le courage d’en parler autour de soi : des situations peuvent se débloquer.
  • Il existe des associations d’aide qui mettent des bénévoles à la disposition des personnes dans le besoin matériel. Elles peuvent vous aider à mieux gérer votre budget et à trouver des solutions pour votre problème de surendettement par exemple [voir article Endettement (faire face à son)].Quel que soit le choix effectué, il est bon de le faire en concertation couple ou/ et parents- enfants. Cela permet d’éviter les non-dits ou les reproches qui pourraient fuser si, pour une raison ou une autre, la situation de double emploi devait entraîner des tensions momentanées.

1Vos témoignages

Partagez votre
expérience ici !

Nous vivons une situation similaire : mon époux, après ses heures de bureau, donne des cours de guitare, rémunérés, dans une M.J.C., 2 fois par quinzaine. Mais c’est un choix qu’il n’a pas fait sans mon accord.
Il est essentiel, pour une vie harmonieuse, d’avoir des "plages" de loisir au cours desquelles nous pouvons nous détendre. Etant handicapé, mon mari ne peut vivre ces choses dans le sport ou de longues balades. Fervent amateur de musique, son hobby il le trouve dans le plaisir de partager ses savoirs. Plaisirs qu’il a pu connecter sur une réponse à des besoins financiers…
Cela n’a pas été sans heurts, au début, car il faut, comme dans tout changement, contrainte familiale ou professionnelle, trouver son mode de fonctionnement. Et j’ai appris qu’une concertation aimante, liée à la tolérance et au respect de nos différences est vitale pour que les relations de chacun (époux mais aussi enfants parents) évoluent paisiblement.
Depuis 3 ans que nous vivons cet arrangement, je puis dire, aujourd’hui que je retire aussi bénéfice de ce temps que mon mari s’accorde dans ce qu’il aime.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.