Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

La télévision pour nos enfants

Quelques conseils de base pour un bon rapport de nos enfants avec la télévision

Des études faites par des spécialistes (pédopsychiatres, psychologues, etc.) sur la question de l’impact de la télévision sur nos enfants, ont permis de relever certains conseils pour la bonne santé psychologique de nos enfants :
Il est reconnu que l’utilisation que nous faisons de la télévision peut être dangereuse pour nos enfants. Certains éléments de réflexion sont mal connus, d’autres méritent d’être rappelés. Il vaut donc la peine de s’y attarder quelques instants.
Pour en résumer les grandes lignes :

  • Les distances de l’écran à respecter : au moins 2 mètres, en fonction de la taille de l’écran. En deçà, l’impact de l’image et du son peuvent être trop forts.
  • Pour éviter que l’enfant ne devienne « accro à la télé », il est bon de convenir d’une durée maximale quotidienne accordée à ce loisir.
  • Pas de télévision pour l’enfant de moins de 3 ans (même les dessins animés) : c’est la période où il se construit ; il ne doit pas apprendre à n’être que spectateur.
  • Après 3 ans et jusqu’à 8 ans, toujours dans ce même but de protéger le subconscient de l’enfant, l’adulte l’accompagne devant les émissions qui lui sont destinées. Par exemple, ils discutent ensemble des dessins animés. Bien entendu, ces limites d’âge ne sont données qu’à titre indicatif.
  • Pas de dessins animés ou de télévision en général pour les enfants avant de partir à l’école : impacts négatifs, entre autre sur l’attention scolaire de l’enfant.
  • La télévision forme le jugement. Il est donc important de respecter le choix de l’enfant de dire NON à certaines scènes que lui, considère comme étant violentes.
  • Les parents sont des adultes capables de dire qu’ils approuvent ou non ce qui est présenté à la télévision. Ils doivent se sentir à l’aise de dire qu’eux aussi sont gênés ou même choqués par certaines scènes ou propos (par exemple, de certaines informations ou publicités qui « normalisent » l’usage de la violence ou du sexe dans la tête des enfants).
  • Faire comprendre aux enfants que la télévision n’est pas l’invité principal de la maison, en particulier au moment des repas. C’est un outil qui peut servir (et non desservir).

Voir le site du CSA qui regroupe plein de conseils utiles.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.