Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Musique au travail

Plusieurs moyens d’intégration de la musique au travail.

De nombreuses entreprises soucieuses de la santé de leurs salariés ont intégré la musique aux sessions de travail quotidiennes. La musique agirait comme un puissant stimulateur neurologique tout en favorisant harmonieusement les connexions entre les diverses zones du cerveau.

Plusieurs moyens d’intégration de la musique au travail :

Cours d’apprentissage offerts

La plupart des CE proposent à leurs salariés des cours d’apprentissage musical. Il peut s’agir de cours de chant, de solfège ou de pratique d’un instrument (piano, guitare, violon…). Ces cours permettent au salarié à la fois de se détendre et d’augmenter son estime de soi. Dans un contexte économique tendu où il peut être difficile de se relaxer en finançant des vacances ou en s’adonnant à une passion coûteuse, l’apprentissage est vu comme un moyen parallèle et différent de « créer de la valeur ». Un cours de musique au travail permet d’améliorer la coordination, d’entretenir la mémoire, de fortifier ses capacités d’apprentissage, de libérer ses émotions, de pratiquer la concentration (et donc d’éliminer les pensées parasites) et surtout d’apaiser le stress. La pause musicale permet de « lâcher-prise » quelques instants. On le sait, le fait de « lâcher-prise », par exemple sur un travail difficile ou complexe, permet de reprendre son activité dans de meilleures conditions ensuite.

Musique dans l’espace de pause

La musique peut également être intégrée aux espaces de repos et de pause voire de restauration. Elle permet au salarié de se détendre, voire de « s’évader » en écoutant du jazz ou des rythmes latinos… En bref, elle sort pour un instant le salarié des excès de la production à tout prix et d’un rythme de vie parfois trépidant. C’est une invitation au voyage que l’on ne peut pas toujours se permettre.

Team building

Afin de créer la cohésion dans une équipe, un manager peut définir un projet à base de musique. Les équipes créées peuvent être amenées à répondre à des tests de culture musicale, dans la bonne humeur où à composer ou écrire une chanson en équipe (chacun rédige un couplet et le tout est mis en commun à la fin du stage). Cette chanson peut devenir « l’hymne » de l’équipe ou de l’entreprise et être utilisée de façon valorisante (ex : comme bande son du film de présentation de l’entreprise).

Actions incentives

Le manager peut aussi récompenser ses meilleurs éléments ou ceux qui atteignent leurs objectifs (dans le cadre d’un challenge mensuel) par des cours de musique, des places de concerts etc. Bien-sûr les cours et les événements musicaux doivent être cohérents avec la culture et l’image de l’entreprise.

Valorisation des salariés

Les entreprises comptent souvent quelques mélomanes qui jouent d’un instrument ou qui composent dans le cadre de leurs loisirs. Leur permettre de faire connaître leur travail musical dans l’entreprise (ex : en organisant une présentation de leurs pièces musicales ou projets) est un bon moyen de les valoriser et de s’attirer leur reconnaissance.

3Vos témoignages

Partagez votre
expérience ici !

Jadis, mon patron mettait souvent une musique de fond (classique, chants plus traditionnels ou autres). Au début, c’était agaçant ; le travail demandait de la concentration et j’avais quelques difficultés à accepter ce que je considérais comme une astreinte supplémentaire. Mais au bout de quelque temps je me suis aperçu du bienfait que cela apportait. Je me surprends maintenant souvent à siffloter en pianotant le clavier de l’ordinateur… et cela remonte le moral ! Je peux témoigner que la musique au travail est, en général, un atout important à plusieurs points de vue. D’abord pour déstresser l’ambiance générale et apporter un contexte de vie différent ; mais aussi pour le psychique personnel.

Pour avoir travaillé en hôpital, dans un service Alzheimer, j’ai remarqué à maintes reprises les bienfaits de la musique sur le bien-être des personnes âgées. En tant qu’animatrice culturelle spécialisée dans les arts (visuels, plastiques et musicaux), j’ai organisé la venue de nombreux chanteurs et musiciens dans le service et constaté combien l’ambiance en était allégée que ce soit pour les patients ou les soignants. La musique est un lien générationnel puissant.
Lors de mes cours de danse, que ce soit avec des adultes ou des enfants, je commence généralement par de la relaxation sur de la musique très zen, en alliant une respiration profonde à l’écoute musicale. Je pars du principe que lorsque les tensions disparaissent, l’émotion peut jaillir. Les élèves sont beaucoup plus concentrés après ce temps d’écoute musicale.

L’écoute dite passive est très souvent utilisée dans les unités de soin, les hôpitaux etc…..pour calmer les angoisses, diminuer le stress, contrôler la nervosité et favoriser l’endormissement (musiques douces). Elle diminue effectivement le rythme cardiaque et, de ce fait, la fréquence respiratoire du patient. La musique est une véritable thérapie contre les angoisses et le stress. Les hôpitaux reconnaissent et utilisent la musicothérapie comme une véritable alliée et une aide précieuse parmi les soins donnés aux patients. Ils savent l’utiliser en sachant qu’elle peut, cependant, avoir ses limites chez certains patients.
La musicothérapie utilise un langage universel et permet donc une communication non verbale, ce qui en fait tout son intérêt. En Angleterre, le fait de diffuser de la musique plus douce dans les métros a permis la diminution de moitié du vandalisme et des agressions ! Aujourd’hui, il est reconnu que le son a le réel pouvoir d’agir sur les comportements. Les mélodies « dynamiques » permettent de rehausser l’humeur d’une personne, va attirer son attention et lui faire ainsi oublier sa fatigue. Notre système nerveux entre en contact avec les musiques et les sons du quotidien qui vont alors influer sur notre comportement en fonction de ces sons (agitation ou apaisement et bien -être).
À chacun son remède!

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.