Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Perceptions incommodantes

La vue, l’odorat et l’audition peuvent incommoder l’entourage du salarié peu conscient de son problème

Trois des 5 sens sont particulièrement importants pour mieux vivre sa profession : la vue, l’ouïe et l’odorat. On sait les prendre en compte pour soi-même, mais il est tout aussi nécessaire de le faire pour son entourage de travail. Une mauvaise perception de ce que l’on voit, entend ou sent, peut créer une ambiance malsaine dans son cadre de travail. Les salariés qui en sont la cause, engendrent parfois sans le réaliser, un mal être sur leurs collègues, clients, visiteurs et même supérieurs hiérarchiques. Cela sape la bonne image de marque de l’entreprise, liée elle-même par une éthique de respect de l’autre.

Ces « indécences » se perçoivent essentiellement à trois niveaux de sens :

L’indécence au niveau de la vue :

Cela se manifeste par exemple par un affichage dégradant pour la femme notamment dans des ateliers essentiellement masculins (heureusement plus rarement que dans les décennies passées).

L’indécence au niveau de l’ouïe :

La grossièreté ou les paroles choquantes pour l’entourage peuvent froisser, être déstabilisantes et même destructives. Le respect de l’autre commence en le respectant par des paroles qui ne portent pas atteinte à ses êtres chers, à sa foi, à sa propre personne.

L’indécence au niveau de l’odeur :

Elle peut être parfois difficilement acceptable pour l’entourage. Une odeur peut être due à des problèmes de santé de la personne. Il convient de l’accepter. Elle peut être due à son hygiène corporelle sans qu’elle s’en rende compte. A ce niveau, des solutions sont possibles.

Que faire pour revenir à une situation plus saine ?

La première règle est de respecter la personne concernée par le problème. Il convient dans ses propos de garder de bonnes relations avec elle, mais aussi de se conformer à la loi.
Par exemple, déclarer ouvertement à une personne qu’elle sent mauvais peut entrainer une condamnation pour discrimination. Un jugement a été rendu dans ce sens par la Cour de Cassation le 12 janvier 2012 (Le Point du 24 mars 2012).

Comment le dire ?

  1. Lui faire prendre conscience du problème à « mots couverts »
  2. En second recours, lier avec elle une amitié suffisante. Etre proche d’une personne permet de rentrer avec tact dans les domaines très personnels… A cette étape, vous pourrez l’aider à sortir de cette situation embarrassante.

1Vos témoignages

Partagez votre
expérience ici !

Dans ma profession passée, certains de mes collègues ou supérieurs hiérarchiques juraient par le Nom de DIEU. C’était leur moyen de s’affirmer.
Le manque de respect pour les personnes et surtout Le Divin me mettait toujours mal à l’aise. Mais j’avais quelques craintes d’en faire la remarque.
Pourtant, les fois où j’ai pu enfin communiquer dans ce domaine avec la personne concernée, la situation s’est considérablement améliorée et même s’est débloquée.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.