Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Stress lié au bruit

Stress 46 : Stress provoqué par les nuisances sonores

Il s’agit là de la septième cause de stress : 34% des salariés seraient concernés par ce problème (sondage CAS Liaisons Sociales Manpower juillet 2000).

Des exemples de personnes concernées :

Les ouvriers travaillant dans des usines bruyantes (chaudronnerie, emboutissage, menuiserie) – Les bûcherons effectuant du tronçonnage – Les salariés d’entreprises du BTP (Bâtiment ou des Travaux Publics), à cause des bruits occasionnés par les compresseurs, les marteaux piqueurs et autres appareils bruyants, ainsi que les engins de chantier.
Dans les bureaux, avec la mode des open-space, (ce sont de grands bureaux collectifs, appelés aussi paysagers), on constate souvent un niveau sonore excessif. Celui-ci est lié aux bruits des différentes conversations, téléphoniques ou entre collègues (surtout dans les services commerciaux), ainsi que les allées et venues des autres salariés.
Parfois l’environnement également est bruyant (rues voisines ou locaux en bordure d’autoroute).
Dans ces professions où la concentration intellectuelle est importante, ces bruits excessifs entraînent une fatigue mentale importante et une augmentation du stress.

Les conséquences de ce stress :

irritabilité due à la fatigue.

Les Remèdes ou solutions possibles :

  • En tout premier lieu, demandez conseil à votre médecin du travail. Il peut effectuer ou faire effectuer des mesures de bruit et proposer des solutions pour le diminuer lorsque c’est possible.
  • Dans les cas où des niveaux sonores importants (80 décibels ou plus) dus à des machines bruyantes peut entraîner un risque de surdité à long terme : l’utilisation de casques anti-bruits ou de bouchons d’oreilles est indispensable dans un premier temps.
  • Dans certains ateliers, des aménagements sont parfois possibles : capotage des machines, déplacement des plus bruyantes dans un atelier isolé, modifications techniques.
  • Chaque fois que cela est possible, il faut effectuer des aménagements dans les locaux par des matériaux qui absorbent le bruit sur les murs, les plafonds et les planchers.
  • Dans les open-space, des semi-cloisons acoustiques entre les différents postes de travail permettent une atténuation des bruits, et l’utilisation de « micro-casques » pour les salariés qui sont beaucoup au téléphone permettent une atténuation des voix, car ces appareillages aident à communiquer avec son interlocuteur sans élever la voix.

(Voir aussi l’article sur le Bruit)

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.