Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Incapacité à dire non

Pourquoi ai-je tant de mal à dire non ?

Pourquoi certaines personnes craignent de s’affirmer en osant dire non ? Pour plusieurs raisons : la crainte de perdre l’amour de leur entourage, la peur d’être rejeté, jugé ou à cause de la culpabilité qui les assaille. Oser s’affirmer demande un effort, un certain courage. Pour quelqu’un de timide, c’est très difficile.

En conséquence, ces personnes se laissent submerger et guider par les attentes et les désirs des autres. Il va sans dire que ce type de comportement montre un problème de limites. En effet, cela laisse à penser que dans leur enfance, elles n’ont pas eu l’enseignement nécessaire concernant l’art de poser leurs limites. Apprendre à poser des limites protège la personne elle-même. Les limites déterminent clairement les frontières de notre responsabilité et où commencent celles d’autrui. Déterminer les limites, c’est également faire preuve de respect de soi : si je me respecte, j’inciterai les autres à agir de même envers moi.

Je cite quelques mythes qui empêchent les gens de dire non : « Si je dis : non, je suis égoïste, je fais souffrir les autres, je vis un sentiment de culpabilité, j’ai peur de tout briser derrière moi ou bien cela peut signifier que je suis en colère. »

L’art de poser des limites est primordial à notre équilibre personnel, sinon, nous serons tributaires de nos proches. Il faut savoir que les personnes qui posent des limites ont rarement besoin de se mettre en colère. Elles font un travail préventif puisque les limites sont clairement posées.

Domaines des limites dans nos vies :

  • Les limites physiques qui nous rendent maître de notre corps.
  • Les limites mentales nous autorisent à exprimer librement nos choix et nos opinions.
  • Les limites émotionnelles nous protègent des sentiments des autres.
  • Les limites spirituelles nous aident à distinguer notre volonté de celle de Dieu.

(Notes tirées du livre : Oser s’affirmer : L’art de fixer des limites à autrui, d’Henry Cloud et John Townsend)

Apprendre à dire non me conduira vers une saine liberté intérieure et vers plus de vérité, de respect et d’honnêteté envers moi-même et les autres ; c’est aussi trouver l’art et la manière de le dire avec bienveillance pour être authentique avec son entourage.

Savoir dire non, c’est se préserver. Ces limites de protection nous conduisent dans une vie d’amour vrai, de liberté, de responsabilisation et de service rendu avec plus de gaîté de cœur.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.