Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Recruter

Comment accueillir un nouveau salarié ?

Son profil doit correspondre à vos attentes et aux exigences du poste, en matière de :

  • connaissance (si ce qu’il sait en théorie est adapté à vos besoins)
  • savoir-faire (ce qu’il sait dans la pratique)
  • savoir être (sa capacité à apprendre, à s’intégrer, son autonomie)

Avant son arrivée :

  • dressez la liste des tâches à faire en évaluant le degré de priorité et de difficulté (de 1 à 5). Vous pourrez lui confier à son arrivée le travail à faire en priorité 5 (très urgent) et difficulté 1 (facile). Ce sera le début de l’intégration et de l’apprentissage.
    Planifiez ce travail avec des délais d’exécution maximum raisonnables.
  • préparez la check-list des éléments que votre salarié doit connaître, l’organigramme de l’entreprise, les modes d’emploi résumés des appareils qu’il aura à manipuler.

A son arrivée, présentations :

  • de l’entreprise,
  • des objectifs globaux du travail,
  • de ses collègues de travail,
  • de son cadre de travail (lieu) et des horaires.

Mise en route :

  • explication du travail à faire et des méthodes à utiliser, suivant la liste que vous avez préparée. Autonomie dont il disposera pour la réalisation de son programme.
  • explication du fonctionnement des appareils suivant la check-list préparée.
  • La reformulation des explications par le salarié est loin d’être inutile : elle évite les malentendus, les pertes de temps, les appareils détériorés et permet la remise au point des incompréhensions.
  • Vous lui précisez également où il pourra vous trouver en cas de problème.

Vitesse de croisière :

  • recalez les incompréhensions, donnez des strokes (encouragements) à bon escient et, quand il le faut, remettez gentiment les « pendules à l’heure ».
  • N’hésitez pas à lui déléguer de nouvelles responsabilités s’il veut aller plus loin. (Voir Déléguer (comment))

Fin de la période d’essai :

Sa durée est variable suivant le contrat. Elle existe même s’il s’agit d’un CTT (Contrat de Travail Temporaire, dit Intérim).
Vous la terminerez par un contrôle de compétence, sorte d’entretien au cours duquel on peut faire le point sur les capacités du salarié à assumer le poste de façon durable.
Ce contrôle déterminera la fin du contrat ou de la période d’essai ou leur reconduction.

1Vos témoignages

Partagez votre
expérience ici !

Quand j’ai été recrutée en tant qu’ingénieur dans une entreprise où les seules femmes étaient secrétaires, mon chef s’y est pris comme dans cet article et tout s’est très bien passé. Mais comme il n’avait pas parlé de moi à nos principaux clients et fournisseurs, mes premiers contacts avec eux ont été difficiles et je n’avais pas encore assez de compétences pour traiter les appels de façon autonome. Ce qui a donné un jour un amusant dialogue :
– Bonjour Madame, je voudrais parler à Monsieur M. J’ai une question à lui poser.
– Mais… je peux peut-être vous renseigner.
– Non, non, c’est technique !

Je n’ai rien dit, attendant mon tour. A la fin de ma période d’essai, j’étais déjà beaucoup plus à l’aise.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.