Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Eviter les petites polémiques

Quelques astuces pour garder votre calme et ne pas vous laisser entraîner dans des discours stressants

Dans l’entreprise comme dans la vie personnelle, il est courant d’être critiqué (ouvertement ou par moyens détournés). Mettons de côté les critiques constructives fondées sur la bienveillance de celui qui les formule ou sur son simple désir de vous voir évoluer. Les critiques gratuites ont pour but soit de vous énerver (de vous faire sortir de vos gonds) soit de vous rabaisser, soit de vous faire culpabiliser ou céder sur un point de vue donné, soit tout simplement d’entretenir des petites polémiques et rumeurs internes… Quelques astuces verbales pour garder votre calme et ne pas vous laisser entraîner dans de grands discours stressants.

  1. Quand la critique injustifiée arrive et que vous sentez que l’autre veut en « découdre », restez calme et répondez de manière concise et neutre.
  2. Si la personne vous attaque de manière blessante, gardez à l’esprit de continuer de répondre dans la neutralité. Votre but : montrer que vous êtes déjà hors de portée de cette polémique qu’elle tente de créer.
  3. Pour couper court à toute discussion, abondez dans son sens mais intelligemment. Il ne s’agit pas de « cirer ses bottes » mais de créer chez elle l’étonnement pour qu’elle abandonne.
  4. Gardez à l’esprit que vous n’avez pas à vous justifier sur votre vie privée ou vos opinions. La justification est un choix de communication, pas un devoir.

Mise en pratique : pour voir une situation concrète, lisez le témoignage du 4 novembre 2011 ci-dessous.

1Vos témoignages

Partagez votre
expérience ici !

Suite à l’article « Polémiques (éviter les petites) », voici une situation concrète :

Emilie vient de rentrer de vacances. Elle est bronzée, de bonne humeur et avec la mer ses cheveux ont pris une couleur plus claire que d’habitude. Sa collègue l’envie peut-être mais elle sait qu’il serait incorrect de le dire tout haut, elle emploie des moyens détournés et des banalités pour déstabiliser Emilie. Voici la conversation qu’elle engage avec elle.
La collègue : – Tu as fait une couleur de cheveux toi ! 
Emilie : – Non pas du tout. 
La collègue : – Mais si je le vois bien ! Tu as des mèches plus claires que d’habitude ! 
Emilie : – Oui, c’est l’effet de la mer et du soleil… 
La collègue : – A d’autres… On voit bien que tu es allée chez le coiffeur ! Pourquoi est-ce que tu ne veux pas le dire ? 
Emilie : – Parce que je n’y suis pas allée. 
La collègue : -Pourtant je le vois bien. 
Emilie : – Je te dis que c’est naturel. Je ne vais tout de même pas mentir pour te satisfaire ! etc. etc. 
Emilie s’épuise à tenter de convaincre son interlocutrice d’un fait banal parti d’une réflexion toute futile mais voilà, à ce stade de la conversation elle commence à se sentir agacée. Intérieurement elle se dit qu’elle n’aime pas du tout sa collègue et la sauce monte… Conclusion elle reprend son poste de mauvaise humeur alors qu’elle revient à peine de vacances et que tout allait bien ce matin ! 
Voici maintenant la même conversation quand Emilie (qui n’en pense pourtant pas moins de l’attitude de sa collègue) adopte une attitude calme, concise et qui abonde dans le sens de son interlocutrice, sans pour autant abandonner sa position. 
– Tu as fait une couleur de cheveux toi ! 
– Non pas du tout. 
– Mais si je le vois bien, tu as des mèches plus claires que d’habitude 
– Oui, c’est l’effet de la mer et du soleil 
– A d’autres… On voit bien que tu es allée chez le coiffeur ! 
– C’est ton opinion 
– Mais quand même on voit bien que tu as des mèches plus claires ! 
– Si tu le dis… 
– Ça ne peut pas être naturel. C’est fou ça ! Qu’est-ce que vous avez toutes dans ce service à ne pas vouloir avouer quand quelque chose n’est pas naturel. Moi quand je fais des mèches je le dis et je ne fais pas croire que c’est du naturel ! 
– Tu as bien raison ! 
Emilie montre à son interlocutrice que la polémique ne l’intéresse pas. Par ses réponses elle montre qu’elle n’accorde pas d’importance à des polémiques mal placées. Elle conserve son énergie pour son travail et ne se sent pas obligée de défendre sa position jusqu’au clash… 
Vocabulaire préconisé : 
-C’est ton opinion 
-C’est ton point de vue 
-C’est ton avis 
-C’est toi qui le dis 
-Si tu le dis 
-C’est possible 
-Tu as bien raison

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.