Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Horaires fluctuants

Stress 56 : occasionné par un travail avec des variations d’horaires fréquentes et importantes

Il s’agit là de la dixième cause de stress : 25% des salariés seraient concernés par ce problème (sondage CAS Liaisons Sociales-Manpower juillet 2000).

Des exemples de personnes concernées :

  • Salariés soumis à des changements d’horaires (par exemple le personnel hospitalier obligé d’assurer les permanences en rotation).
  • Les ouvriers travaillant en 2/8 ou en 3/8.
  • Les travailleurs de nuit.

Les conséquences de ce stress :

  • Des troubles du sommeil à cause de modifications trop fréquentes des horaires de coucher et de lever, d’autant plus importants que l’âge augmente.
  • Des troubles alimentaires et digestifs liés également aux modifications des horaires de repas qui conduisent le salarié à mal se nourrir.
  • Des difficultés familiales : problème de garde des enfants, incapacité de partager correctement avec son conjoint.
  • Des difficultés à pratiquer un sport ou une activité de loisir régulièrement.
  • Une diminution des possibilités de contacts sociaux.

Les remèdes ou solutions possibles :

  • Voir avec l’employeur et les délégués du personnel si une rotation des horaires moins fréquente est possible : par exemple un horaire en 3/8 avec une rotation tous les mois au lieu d’une rotation hebdomadaire.
  • Voir avec les collègues concernés et avec l’accord de la direction, si un horaire fixe est possible : il y a des personnes qui sont plus « du matin » et d’autres plus « du soir ».
  • D’autre part, certaines personnes préféreront travailler toujours de nuit pour une meilleure organisation familiale ou des problèmes de garde des enfants.

Le fait d’être participant à ses horaires de travail plutôt que de les subir diminue une grande partie du stress lié aux horaires de travail atypiques.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.