Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Nos rythmes biologiques

Comment trouver mon rythme biologique ?

Suivant notre rythme biologique, nous avons plus ou moins de facilités à nous mettre au travail le matin. Ce rythme est régi par :

Nos habitudes de vie :

nos heures de lever, de coucher, horaires de travail, contraintes familiales, repas, café, etc.

Notre âge :

plus de fatigue en prenant de l’âge. Il est parfois difficile d’accepter que l’on « tient le coup » moins longtemps en vieillissant

Nous même :

Les facteurs qui font notre particularité en tant qu’individu

Notre démarche sera :

  • d’abord d’identifier ces facteurs (quels sont les critères qui régissent notre rythme)
  • ensuite comprendre comment notre rythme personnel fonctionne
  • enfin, y adapter notre existence.

Par exemple, notre besoin spécifique en sommeil est un des principaux critères de notre rythme biologique.
Savoir comment nous fonctionnons le mieux : Le matin ? Le soir ? La durée du sommeil qui nous est nécessaire? Il est bien entendu utile d’être réaliste et non d’avoir une simple impression (une personne trop soucieuse de sa santé, aura tendance à s’accorder un temps de sommeil plus important que nécessaire, en revanche une personne dépressive peut perdre temporairement le sommeil).
Il faut savoir cependant que notre faculté d’adaptation à notre propre existence ne dépend pas seulement de notre rythme biologique, mais aussi des circonstances de la vie. Il faut faire avec : notre organisme s’adapte à bien des circonstances. Par exemple, il ne faut pas plus de quelques jours pour nous réadapter au changement d’horaire deux fois par an.

2Vos témoignages

Partagez votre
expérience ici !

Il me semble important de dire que chaque personne a son rythme biologique personnel. Ce qui n’est pas toujours facile pour la mère de famille avec plusieurs enfants.
L’âge avançant même si dans notre cœur et dans notre tête nous nous sentons encore jeune, notre corps nous donne des signaux qu’il faut accepter et respecter (ralentir les activités, prendre plus de repos). Comme pour la nature avec différentes saisons , notre corps a différentes saisons biologiques.

    A côté du rythme biologique de la journée, il y a celui des années.
    Quel désappointement quand on oublie la notion d’âge de sa vie et que l’on croit être toujours aussi performant… dure déconvenue !
    Voici peut-être une autre idée préconçue : croire qu’on a moins besoin de dormir en prenant de l’âge. Passent les jours, mois, années et décades… et le réveil matin est toujours aussi pénible à entendre.
    Mais le 3ème âge a aussi du bon dans les cycles biologiques de la vie !

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.