Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Garder la bonne attitude

Comment réagir aux attaques ?

Ayant survécu à trois sombres années passées à Auschwitz et dans d’autres prisons nazies, le Dr E. Frankl a écrit ses observations sur la vie dans les camps de Hitler : Nous qui avons vécu dans les camps de concentration, nous pouvons nous rappeler les hommes qui réconfortaient les autres dans les baraquements, donnant leur dernier morceau de pain. Ils sont peu nombreux, mais ils attestent clairement qu’on peut tout enlever à un homme sauf une chose : la dernière des libertés humaines -choisir son attitude – dans n’importe quelle circonstance, choisir sa propre voie.

À un moment donné de sa vie, le jeune David s’est retrouvé face au roi Saül qui désirait sa mort. Saül voulut frapper David avec sa lance […]. Mais David se détourna de lui, et Saül frappa de sa lance la paroiq> (1 Samuel 19.10).

Ce n’était pas la première lance que Saül envoyait à David. Pourtant, le jeune berger, tout au long de sa vie gardera une bonne attitude envers Saül. Face aux gens qui vous envoient des lances, vous avez plusieurs choix :

  • Esquiver et renvoyer, ce qui équivaut à « rendre le mal pour le mal ».
  • Esquiver et ruminer ! En d’autres mots, « vous vous contrôlez extérieurement comme un bon chrétien, mais à l’intérieur de vous dans vos pensées vous rendez le mal pour le mal ».
  • Esquiver et refuser les mauvaises pensées. Dans ce cas, vous décidez de garder une bonne attitude, extérieurement et intérieurement, malgré la méchanceté dont vous êtes victime. Autrement dit, vous surmontez le mal par le bien.

Vous ne pourrez pas choisir les éléments extérieurs auxquels vous devrez faire face ! Néanmoins, vous pourrez toujours choisir l’attitude à adopter.

Extrait de la pensée du jour du 13 Novembre 2007 sur Top Chrétien

1Vos témoignages

Partagez votre
expérience ici !

En bon chrétien que je suis, j’ai appris à ne pas renvoyer après avoir esquivé. Toutefois, j’ai compris récemment que ça ne suffisait pas.
En ruminant, je rendais le mal pour le mal, mais comme il ne sortait pas de moi, c’est moi qu’il détruisait. Ce n’est pas ce que Dieu veut pour moi.
Pour ne pas souffrir des attaques, il faut les esquiver et refuser de nourrir de mauvaises pensées. Il ne faut pas laisser le retentissement des attaques en nous avoir plus de conséquences que l’attaque elle-même. Cela s’apprend. Dans mon cas, ça n’a pas été facile, mais quel soulagement !

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.