Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Stress dû à la prise de la parole en public

Stress 67. Occasionné par ce que l’on appelle familièrement « trac »

Des exemples de personnes concernées : personnes peu habituées qui président une réunion. Toute personne peut être appelée un jour ou l’autre à prendre la parole en public.

Les conséquences de ce stress :

Physiques :

transpiration, mains moites, visage rouge, respiration accélérée etc.

et psychologiques :

trac, peur pouvant aller jusqu’au blocage et trous de mémoire.

Les remèdes ou solutions possibles :

Avant d’intervenir en public :

  • Préparez (point trop n’en faut) ce que vous direz et ferez (parole et gestuelle).
  • Préparez-vous matériellement suffisamment à l’avance : personnes à prévenir, matériel à prévoir, votre tenue vestimentaire etc. Rien de pire pour le stress que de n’avoir « pas pensé à temps »
  • Quand vous êtes prêt, oubliez votre réunion : faire, dire, se concentrer sur d’autres sujets familiers, habituels, qui détendent (TV, sport).

Voir article Réunion (préparation d’une).

Juste avant de paraître en public,

dans les toilettes s’il le faut, faites les exercices de respiration anti-stress : voir article Stress (exercice anti-stress).

Au moment de démarrer :

Il n’est pas déshonorant d’avouer simplement votre manque d’expérience pour parler en public. Le sourire vous rendra sympathique.Vous verrez que vous y arriverez très bien. Vous avez noté les points importants de votre plan et vous les développez les uns après les autres : la clarté est un élément essentiel.Et même si vous oubliez certaines choses, ce n’est pas un « drame » ; tout orateur est confronté au même problème : un auditoire ne retient en moyenne que 20 % de ce qui est dit.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.