Pour mieux vivre sa vie
professionnelle et personnelle

Le burn-out (Qui)

Qui est exposé au burn-out ?

Personnalité – Profil :

  • Le candidat au burn-out (ou Syndrome d’Epuisement Professionnel) est une personne qui « met la barre » très haut.
  • Sur le plan moral, il est soumis aux exigences de la société et de l’entreprise, et en attend en retour une juste rétribution.
  • Il est ambitieux, doué, possède un certain charisme.
  • Il est dynamique et poursuit de nombreux buts.
  • Il déploie une grande énergie pour son travail et s’imagine que cette énergie est inépuisable, qu’elle augmente même au travers des efforts consentis pour se réaliser.
  • Il est souvent perfectionniste et a, de ce fait, du mal à déléguer.
  • Il considère que son activité professionnelle relève plus de la vocation que du gagne-pain et s’y investit émotionnellement.
  • Malgré ses atouts, il a tendance à focaliser sur les aspects négatifs de sa vie.
  • Dans environ deux cas sur trois, il s’agit d’une femme.

Métiers à risques :

Le plus souvent, la personne sujette au burn-out est soit écrasée par le poids des responsabilités (contrôleurs aériens, pilotes de ligne, cadres supérieurs,…), soit en contact permanent avec la souffrance ou les difficultés d’autrui (professions socio-médicales, avocats, enseignants, policiers,…). Mais aucune corporation n’est à l’abri et toutes les catégories socioprofessionnelles sont concernées.

Articles liés : Burn-out : QuoiQuandPourquoiLe reconnaîtreEn sortirL’éviter

1Vos témoignages

Partagez votre
expérience ici !

Mon mari a fait un gros burn out. Il est en arrêt maladie depuis plusieurs mois, à cause de violents maux de tête (symptôme psychosomatique). Après avoir écarté toutes les causes physiques, on a pensé que c’était dû au stress car il en avait énormément subi au boulot. J’ai récemment entendu parler du burn out et je crois qu’on peut enfin mettre un nom sur ce qu’il a. J’ai trouvé vos articles très pertinents, surtout le "profil type" d’une personne qui risque le burn out. Il correspond exactement à mon mari, quelqu’un qui a le sens des responsabilités, qui a l’habitude de se surpasser sans écouter ses limites. On n’a pas su écouter les signes avant coureurs: brûlures d’estomac, sentiment de devoir toujours en faire plus pour satisfaire sa chef qui n’était au final jamais satisfaite…
J’ai lu par ailleurs que pour sortir du burn out il est bon de faire une psychothérapie. Ca tombe bien, mon mari en a commencé une (c’est une psy chrétienne dont il est très satisfait), mais il n’a pas fait plus de 2 séances pour l’instant à cause du coût. Pourriez-vous me dire combien de séances environs seraient nécessaires pour sortir d’un gros burn out ? Savez-vous s’il y a un moyen pour que ces séances soient remboursées par la sécurité sociale ? (Nous sommes en arrêt maladie, et avons forcément un budget plus serré). Merci par avance.

Postez votre témoignage !

Qui êtes-vous ?
  •  

Votre témoignage
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires.